1.6.15

Les mythes du zéro déchet



L'association Zero Waste France a proposé quelques Vrais/Faux lors de sa soirée vrac en avril.

Question #1 Avant de retourner un emballage consigné, je dois obligatoirement le laver moi-même. 

FAUX Même si mon commerçant demande à ses clients de lui rapporter les contenants propres, il doit procéder à un lavage suivant une procédure rigoureuse et préférablement écrite. Il est donc judicieux de lui demander ce qu'il préfère afin de ne pas avoir à laver inutilement le contenant. 

Question #2 J’ai légalement le droit d’amener mon propre contenant chez mon commerçant. 

VRAI  Si je décide d'amener mon contenant chez mon commerçant, j'en suis propriétaire et je suis responsable de son lavage. Le commerçant peut tout à fait me servir dans mon contenant, s'il le juge propre, car cette pratique ne relève pas de la juridiction des autorités de contrôle sanitaire. Par contre, mon commerçant a tout à fait le droit et le devoir même de refuser de me servir si mon emballage est souillé ou non conçu pour la réutilisation. 

Question #3 Mon contenant personnel est plus lourd que celui proposé par le commerçant, je dois payer la différence de poids. 

FAUX Votre commerçant est donc tout à fait à même de faire la tare de sa balance avec votre contenant dessus afin que vous ne payez que la quantité de produit que vous achetez. La balance de votre commerçant a obligatoirement la possibilité de faire la tare (souvent la touche avec un T majuscule avec un tiret de chaque côté). C'est-à-dire la possibilité de peser préalablement votre emballage à vide afin d'en déduire le poids une fois le contenant rempli du produit que vous avez choisi. Un commerçant est tenu de faire contrôler sa balance - tous les 2 ans pour les instruments utilisés dans le cadre de la vente directe au public et pour 30 kg maximum, et - une fois par an pour tous les autres usages réglementés Le contrôle vérifie notamment les caractéristiques de la balance et sa conformité sur le plan technique : mise à zéro, tare, stabilité, fidélité etc. Source : Service Public


Aussi à la fin du guide "Mon commerçant m'emballe durablement", vous pourrez trouver des questions et réponses complémentaires (p.19 et 20) et les références législatives et réglementaires (p.23).

Merci à Zero Waste France pour ces informations.

Dessins du blog Zéro Déchet Family. Un blog excellent écrit avec humour et illustré avec des illustrations qui traduisent bien la réalité des zero wasters.

21.5.15

Le 3 juin à Chambéry : Le Scénario Zero Waste






Chers acteurs ou simples curieux de la démarche Zero Waste (zéro déchet, zéro gaspillage),

L'Association des Amis de la Librairie Jean-Jacques Rousseau invite Laura Caniot de Zero Waste France pour parler du livre Scénario Zero Waste dont elle est co-auteure.

Ce sera aussi l'occasion de rencontrer des acteurs du territoire qui portent ou ont envie de créer des projets dans une telle démarche. 

N'hésitez pas à faire suivre cette invitation, la salle Pierre Cot est spacieuse et il y a un pot d'accueil dès 19h30 pour favoriser les rencontres entre acteurs et curieux.

Au plaisir de vous y retrouver!

15.5.15

La Cantine Savoyarde

Photo du Magazine Kaizen n°17

“Un repas chaque jour de l’année pour les plus déshérités”, telle est la devise de la Cantine savoyarde. 

Créée en 1983, "la Cantine savoyarde récupère 60 tonnes de nourriture par an : les surplus non servis des cantines scolaires ainsi que ceux de la Banque alimentaire et des Restos du cœur. (...) Tous les matins, avec deux véhicules équipés d'un double caisson isotherme (pour le chaud et pour le froid), des bénévoles sillonnent la ville de Chambéry et ses environs. Ils vont aussi collecter les invendus de la veille auprès des supermarchés et des commerçants de la ville. " Plus d'informations sur La Vie.

La Cantine savoyarde, 22 avenue Docteur Desfrançois, 73000 Chambéry. Tél : 04 79 85 64 60 -

21.4.15

Ce dimanche Grande Braderie de Chambéry


La Grande Braderie de Chambéry est l'un des plus importants marchés aux puces de particuliers de la région où, chaque année, 50 000 visiteurs et plus de 2500 exposants (particuliers, commerçants, forains...) animent les rues entre la nuit du samedi et la journée du dimanche. 

La vente est autorisée à partir de Minuit le 26 avril et le centre ville grouille de curieux et de chercheurs de trésors. A vos lampes de poches !

Bonnes découvertes

Conférence : L'or de rien

La récup’ est une pratique ancienne liée à la nécessité et à la subsistance, ainsi qu’aux milieux de l’art depuis le début du XXe siècle. Elle a depuis quelques années changé d’image, si ce n’est de pratique : elle est montée en gamme, a gagné en désirabilité sociale et s’affiche même en première page de grands magazines d’art de vivre qui titrent sur « la mode récup’ ». 

Elle va à l’encontre des représentations traditionnelles des objets rebuts, sans valeur, déchus, manipulés par des individus eux-mêmes déchus. Le déchet-nuisance, qu’il faut gérer, devient déchet-ressource. 

Que signifie ce changement ? Que nous révèlent les pratiques des « récup’créateurs » sur notre rapport aux objets, mais aussi aux déchets ? Quelles réflexions en tirer pour une meilleure valorisation des déchets de consommation et pour les filières de recyclage ?

MARDI 28 AVRIL À 17:30 UNIVERSITÉ SAVOIE MONT BLANC, 27 RUE MARCOZ

Conférence donnée par Dominique Kreziak, maître de conférences à l'IAE Savoie Mont-Blanc et chercheuse à l'Institut de Recherche en Gestion et Économie (IREGE)

17.4.15

Borne recharge pour produits d'entretien


Vous pouvez trouver au Bioccop d'Aix-Les-Bains / Drumettaz cette borne de recharges pour les lessives, produit nettoyant multi-usage et liquide vaisselle.

16.4.15

Une tonne de déchets ramassée dans le Domaine du Buttet



Le Domaine du Buttet au lac du Bourget est un site dont la valeur écologique du site a été reconnue en 1988 avec la signature d’un arrêté préfectoral de protection de biotope. Il accueille les oiseaux migratoires et est doté d'un observatoire.

Le samedi 7 et le dimanche 8 mars, le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) de Savoie et la Frapna organisaient le nettoyage. Malgré son statut et l'accès protégé, les bénévoles ont collecté une tonne de déchets sur le site. 

De loin, j'avais pu voir le grand tas d'ordures de l'observatoire, j'ai donc contacté Frédéric Biamino du CEN-Savoie pour en savoir plus sur cette collecte.

1. Quel était l'objectif du nettoyage et pourquoi avoir choisi ce biotope?

"L’objectif était à la fois de réaliser un réel nettoyage des roselières qui sont régulièrement touchées par la pollution en provenance de la Leysse et du lac du Bourget (principalement des déchets jetés ça et là...) mais également de faire parler du Lac du Bourget et de ses zones humides grâce à l'appui de la presse. 

Au delà, un des objectifs secondaires était de faire connaitre le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie au grand public. Le sud du lac du Bourget n'est pas réellement un choix mais plus une évidence, nous sommes gestionnaire de l'Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope du sud du lac et celui-ci est simplement un endroit de nature qu'il faut préserver. De plus, c'est un site qui accueille beaucoup de monde (observatoire des Aigrettes) et qui est connu."

2. Combien de déchets avez-vous collecté ?

Nous étions une vingtaine de personnes motivées et nous avons récolté plus d'une quinzaine de sacs de 100 litres chacun plus quelques "trouvailles" : portefeuille dans un pot en verre, jantes, extincteur, poupées, chaises en plastique..."

3. Quel est votre conseil pour réduire la production de déchets?

"Tout simplement éviter de jeter ses déchets dans la "nature", aussi bien en voiture, dans la rue, que dans les décharges à ciel ouvert... Un jour ou l'autre ils se retrouveront dans une rivière, puis dans un lac, puis sur une plage. On voit bien ce phénomène lors de ces chantiers et on retrouve beaucoup de bouteilles jetés par les camionneurs..." (nb: les bouteilles sont remplies d'urine, car les camionneurs veulent éviter de s'arrêter).

4. Quelle est la chose récupérée la plus insolite, inattendue?

"Cette année : manche de fusil, fut de bière, portefeuille dans un pot en verre, jantes, extincteur, poupées, chaises en plastique..."

5. Qu'est-ce qu'une démarche Zéro Gaspillage et Zéro Déchet pour vous?

Pour moi la démarche Zéro gaspillage et surtout zéro déchet peut aller très loin grâce au recyclage et au compostage. Nous sommes aujourd'hui capable de ne créer quasiment aucun déchets non recyclable, le problème reste les emballages et suremballages proposés à foison dans les supermarchés. Cette démarche de "Zéro déchet" s'illustre parfaitement grâce au blog de Béa johnson: Zero Waste Home. Même si cette démarche est volontairement poussée à l'extrême, je trouve que c'est un exemple voir un objectif intéressant auquel nous devrions penser plus souvent.

Si vous souhaitez être informé d'une prochaine collecte, n'hésitez pas à demander à CEN de vous mettre sur leur liste de diffusion.